Publicitéx
Automoto


Sébastien Loeb en C5 Tourer

En 2008, durant quinze week-ends, Sébastien Loeb, accompagné de son fidèle ami et navigateur Daniel Elena, participe, au volant de sa Citroën C4 WRC, au championnat du monde des rallyes. Son palmarès extraordinaire témoigne non seulement de son talent exceptionnel, mais également de l’homogénéité, du professionnalisme et de l’ambiance qui règnent chez Citroën Sport.

Malgré un emploi du temps très chargé, occupé à se déplacer aux quatre coins de notre planète pour défendre son titre au championnat du monde des rallyes, à effectuer d’interminables séances d’essais pour faire progresser sans cesse une C4 très performante sur tous les types de terrain, il trouve encore du temps pour se consacrer à sa famille et à ses loisirs !

A peine rentré de Finlande où il a fait étalage de toutes les facettes de son talent en remportant une sensationnelle victoire contre une armada de pilotes nordiques déterminés à empêcher un « étranger » de gagner, il est de retour en Suisse pour un repos bien mérité avant de repartir, dans quelques jours, en reconnaissance pour le rallye d’Allemagne.

Lors de son récent passage chez Citroën (Suisse) S.A., il a pris possession de sa nouvelle voiture : une C5 Tourer V6 Hdi FAP.

Sébastien Loeb a choisi ce modèle parce que : « Esthétiquement, je la trouve très sympa et elle s’inscrit bien dans le style du reste de la gamme ». Confortablement installé dans des sièges aux réglages multiples, il trouve tout de suite une position de conduite adaptée à sa morphologie et commente : « Les sièges assurent un bon maintien et l’aménagement intérieur, en cuir intégral, est très élégant. Je trouve original l’équilibre entre les aiguilles et les informations digitales du tableau de bord ». Concernant la motorisation, il ajoute : « Je connais bien ce moteur, puisqu’il équipait ma C6. J’apprécie l’onctuosité de ce V6 Hdi de 208CV et son silence de fonctionnement. Sa consommation remarquablement basse et la diminution des rejets dans l’atmosphère, grâce à la présence du filtre à particules, sont des plus indéniables ».

Si, sur routes fermées, Sébastien Loeb atteint des vitesses vertigineuses pour le commun des mortels, il a choisi, pour ses déplacements, un véhicule totalement adapté à ses besoins de père de famille et de conducteur responsable de son environnement.
Plus d'informations en ligne :
Rédigé le 07.08.2008 | Benjamin Perrier


Donnez votre avis

Les commentaires sont modérés, merci de patienter avant la parution sur le site !

Validation
6 + 4 = 

Automoto