Publicitéx
Automoto


La Scirocco se raconte !

Sous le titre Scirocco. Aufregend vernünftig. Der Volkswagen Scirocco 1974-1992. (Traduction libre: Scirocco. Enthousiasme et raison. La Scirocco de Volkswagen 1974-1992.), le constructeur présente la chronique d’un modèle bien particulier, à point nommé pour le lancement de la nouvelle Scirocco: se fondant sur des documents jusqu’ici confidentiels issus des archives de la société, l’auteur décrit pour la première fois l’histoire des premières générations du «vent du désert».

Depuis 1974, un vent chaud sillonne les routes: la Volkswagen Scirocco. Deuxième modèle de la nouvelle génération de produits après la Passat, elle fête alors sa révélation au Salon automobile de Genève, en mars. En étroite collaboration avec le carrossier Karmann et le designer italien Giorgio Giugiaro, les développeurs de Wolfsburg ont donné une sœur sportive à la Golf. Traction avant avec refroidissement à eau, moteur implanté transversalement, carrosserie autoportée et essieu arrière en U à bras combinés, tels étaient les atouts de la première Scirocco. Ainsi dotée, elle ne tarda pas à connaître le succès: l’année même de son introduction, en 1974, 24 555 Scirocco ont trouvé acquéreur, sachant qu’un an plus tard, les chiffres de vente avaient doublé, atteignant 58 942 unités. Elle ne se contentait pas d’être belle, rapide et sûre, mais se caractérisait aussi par sa fiabilité, sa finition exceptionnelle et son économicité. Une voiture confortable pour quatre personnes, proposant un coffre spacieux et un train de roulement sûr, apte à répondre aux besoins du quotidien.

La deuxième génération, présentée en mars 1981, s’inscrivait dans le concept technique largement éprouvé par son prédécesseur. Dans le même temps, la Scirocco gagnait en confort et en élégance. Les designers ont arrondi les angles et arêtes caractéristiques, choisissant une ligne plus organique qui permettait une exploitation optimale de l’habitacle. Le marché a tout d’abord fait preuve de scepticisme. Toutefois, des modèles spéciaux attrayants comme la Scala (« White Cat » en Allemagne) ont servi de tremplin aux ventes, dès l’année suivante. La dernière Scirocco de la deuxième génération a quitté les chaînes de production le 7 septembre 1992. En 18 ans, 797 734 véhicules avaient été produits.

Grâce à la Scirocco, Volkswagen s’établissait comme la marque des coupés sportifs – une longue tradition qui perdure: avec la Scirocco dernière-née, une brise nouvelle souffle sur les routes.

Début d’une série d’ouvrages dédiés à ses modèles
En publiant un livre dédié à la Scirocco, Volkswagen écrit le premier chapitre d’une série d’histoires dédiées à ses modèles pour tous les fans de Youngtimers. Ces ouvrages offrent des informations fiables sur l’épopée unique de la marque Volkswagen et de ses modèles.
Plus d'informations en ligne :
Rédigé le 14.10.2008 | Joëlle Gilliéron


Donnez votre avis

Les commentaires sont modérés, merci de patienter avant la parution sur le site !

Validation
5 + 4 = 

Automoto