Publicitéx
Environnement


Peugeot: un projet écologique

Prendre sa part de la lutte contre l’effet de serre additionnel de source humaine, une ardente obligation. Lorsque Peugeot décide d’entreprendre une vaste action de mécénat scientifique et écologique en finançant intégralement un projet innovant de reforestation à but de séquestration de carbone, d’une durée de 40 ans, en Amazonie et de s’appuyer sur l’Office National des Forêts pour le mettre en œuvre, nous sommes à l’automne 1998, peu de temps après la signature du protocole de Kyoto.

Peugeot et le groupe PSA viennent de présenter un moteur en rupture technologique, le moteur Diesel Common Rail HDi qui vise une baisse des consommations et des émissions de CO2 de 20%, des émissions dépolluants réglementés de 50% à la source et qui deviendra rapidement le moteur diesel de technologie avancée le plus produit et commercialisé au monde ; et promettent, pour dans un an, le filtre à particules. Cette promesse sera tenue avec la présentation l’année suivante de la technologie FAPtm en première mondiale.

Peugeot et le groupe PSA affirment ainsi leur volonté de se positionner comme leader des véhicules à basses émissions de CO2. L’Office National des Forêts, gestionnaire de plus de 11 millions de forêts publiques en métropole et dans les départements d’Outre-mer, milite depuis déjà plusieurs années pour que soient davantage reconnus le rôle et la contribution que peuvent apporter les forêts à la lutte contre le réchauffement climatique, fondant cette conviction sur sa connaissance des écosystèmes forestiers, enrichie des partenariats qu’il a noués avec des instituts de recherche spécialisés dans ce domaine. C’est de cette rencontre féconde d’un industriel de l’automobile conscient de ses responsabilités environnementales et décidé à jouer pleinement son rôle dans ce domaine et de l’un des plus importants gestionnaires de forêts publiques au monde que sont nés ce projet et l’aventure humaine qui en découlent. Cette semaine se réunit à Paris le 9eme Comité Scientifique Consultatif du Puits de carbone Peugeot / ONF. Ce dernier est un des organes de gouvernance du projet dont l’objectif est de coordonner les nombreux travaux scientifiques qu’il suscite et de conseiller la Direction Générale de Peugeot et de l’ONF afin de maintenir le projet au meilleur niveau.

Dix ans après, le projet de Puits de Carbone Peugeot / ONF en Amazonie est un succès avec plus de 2 millions d’arbres de 50 essences locales plantés, accompagné d’un programme scientifique pluridisciplinaire de haut niveau, qui fédère, à la Fazenda São Nicolau, lieu d’implantation du projet, les efforts d’équipes brésiliennes et françaises. Il a démontré qu’il était possible de réaliser des projets de reforestation dans le monde, en s’assurant qu’ils prennent en compte une préoccupation de préservation de la biodiversité, par le choix des essences plantées et une dimension sociale, par le respect et l’implication des populations et des acteurs socio-économiques locaux. Grâce à l’important retour d’expérience de ce projet pionnier, l’ONF est devenu un acteur important des puits de carbone forestiers dans le monde, via sa filiale ONFI.

Peugeot et le groupe PSA se sont maintenus au rang de leaders effectifs de la maîtrise des gaz à effet de serre grâce à une décennie d’investissement ininterrompus et massifs dans les technologies de moteurs, en cohérence avec les options qu’ils avaient prises il y a plus de dix ans.
Plus d'informations en ligne :
Rédigé le 26.11.2008 | Joëlle Gilliéron


Donnez votre avis

Les commentaires sont modérés, merci de patienter avant la parution sur le site !

Validation
6 + 3 = 

Environnement