Publicitéx
Automoto


Mise aux enchères passionnante

Lors d’une mise aux enchères passionnante, Pneu Egger a offert une Suzuki Swift 1.6 Sport customisée. La course contre plus centaines d’enchérisseurs à été finalement remportée par une jeune grisonnaise. Sa recette était très simple: Jacqueline Suter de Domat Ems a tout d’abord observé sur ricardo.ch la vente aux enchères et y a participé quelques jours avant la clôture de la vente aux enchères. Le marteau est tombé lors de la vente aux enchères, suivi par plus de 10'000 personnes, à 23'046 francs.

Marque habituelle, modèle unique
Les voitures sportives et spécialement la marque Suzuki accompagnent la jeune femme de 27 ans depuis déjà plusieurs années dans sa vie privée comme professionnelle. Le frère de la vendeuse de pièces de remplacement pour voitures gère un garage dans le village voisin Trimmis et est un spécialiste expérimenté de Suzuki. Jacqueline Suter, qui a grandie dans le domaine automobile, a jusqu’à présent conduit pratiquement que des voitures de la marque japonaise mentionnée. Elle veut remplacer son actuel Suzuki Baleno par l’extravagante Swift. Pas de surprise, si elle peut se montrer au volant d’une automobile sportive ayant une consommation faible avec son moteur à essences 1,6 litres. Ses suspensions réglages KW INOX V3, les roues complètes Barracuda Voltec en aluminium de 18’’, le rabaissement de la carrosserie et la pédale Power Tunekit réveillent toutes vos émotions.

La nouvelle campagne aide à éviter de mauvais départs dans la vie professionnelle
Dans le cadre de la remise du véhicule, le conseiller national Otto Ineichen, en tant que représentant de la fondation Spéranza, remercie sincèrement Jacqueline Suter et Simon Müller le chef publicitaire de Pneu Egger. Il se réjouit d’un côté de la grande donation provenant du produit de la vente aux enchères et d’un autre côté de la chance crée par la mise aux enchères de rendre public la compréhension de la problématique de l’intégration des jeunes dans le monde du travail.

Selon Otto Ineichen, la nécessité de projets efficaces pour les jeunes en fin de scolarité ou d’apprentissage augmente rapidement. Jusqu’en 2011, la fondation Sperenza a des objectifs concrets. Comme premier, la création de 2000 places d’apprentissage pour les jeunes en difficultés scolaire.
Au-delà, réintroduire les jeunes entre 19 et 25 ans, qui sont exonérés d’impôt, dans le monde du travail. Troisièmement, qu’aucuns jeunes ne doivent plus être sans solutions de continuité après sa fin d’apprentissage. Concernant cette problématique, une campagne sera lancée ces prochains jours, qui met à disposition une hotline E-mail comprenant des conseils sous www.lehrabgaenger@stiftungsperanza.ch spécialement pour les PME qui ont des sorties d’apprentissages.
Plus d'informations en ligne :
Rédigé le 20.05.2009 | Joëlle Gilliéron


Donnez votre avis

Les commentaires sont modérés, merci de patienter avant la parution sur le site !

Validation
1 - 1 = 

Automoto