Publicitéx
Automoto


Films préventifs pour les écoles

Le trafic routier fait un nombre de victimes particulièrement élevé parmi les jeunes. L'an passé, 16% de tous les morts sur la route et 22% des blessés grièvement atteints avaient entre 15 et 25 ans. Diverses mesures, comme la formation deux phases, ont certes été prises, mais une lacune persiste dans l'éducation routière, notamment au niveau des écoles professionnelles et des gymnases. Le TCS a réalisé, en 2003 déjà, une première série documentaire intitulée "Trafic – Accident – Conséquences" qui expose les conséquences immédiates de blessures subies lors d'un accident routier.

Destinée aux écoles post-obligatoires, la suite de cette réalisation, le nouveau matériel d'enseignement et de sensibilisation "Trafic – Accident – Conséquences II", est désormais disponible gratuitement. Il contient trois brefs documentaires qui illustrent les conséquences à long terme des accidents de la route. On y voit ce qui arrive à une conductrice ou à un conducteur impliqué dans un accident, qu'il soit fautif ou non. Cet ouvrage didactique aborde aussi des questions médicales, professionnelles, sociales, financières et juridiques.

Parallèlement à ces films, le TCS a réalisé un site Internet spécial (www.play4safety.ch) qui propose des informations sans cesse actualisées aux écolières et écoliers, ainsi que des indications spécialement destinées aux enseignants. Un prospectus comportant divers textes complète ce matériel gratuit. L'offre comprend également des cours d'introduction gratuits pour les enseignants. Créé par le TCS en étroite collaboration avec des experts, cette réalisation a été soutenue financièrement par le Fonds de sécurité routière.

Contrairement aux manifestations qui provoquent un seul choc auprès des spectateurs, l'action "Trafic – Accident – Conséquences" cherche à lancer un débat permanent sur la sécurité routière dans les écoles. Les écolières et les écoliers sont interpellés de manière émotionnelle à divers niveaux et encouragés à se poser des questions critiques sur leur propre comportement. Ce nouveau moyen didactique réduira donc plus durablement le risque sur la route.
Plus d'informations en ligne :
Rédigé le 22.10.2009 | Joëlle Gilliéron


Donnez votre avis

Les commentaires sont modérés, merci de patienter avant la parution sur le site !

Validation
2 + 4 = 

Automoto