Voir tous les articles relatifs à ce thème

Isabelle Adjani

Par Maxence Brulard
Par Maxence Brulard
L e visage d’Isabelle Adjani ne stabilise pas celui qui l’observe. Comprenons bien que certains visages sont tellement lisses, régularisés, conventionnels, et comme sortis d’une boîte à clones, qu’ils rassurent précisément parce qu’aucun caractère quelque peu singulier dans leur architecture ne saille ni ne provoque.

Un visage peut être vu comme un pays découvert d’avion dans un premier temps: est-il en récif, calme plaine, désertique, feuillu, urbain, varié entre deux ou trois styles, c’est cela que l’œil instinctif de l’observateur percevra avant toute interrogation intellectuelle sur sa structure et son mouvement. Or Isabelle développe deux caractères singuliers dans son visage, très opposés. Cette influence nordique par ses yeux bleus qu’un excellent rocker aurait qualifié de bleu revolver et cette bouche incroyable dans le sens d’une sensualité tropicale qui ne laisse aucun doute sur l’aptitude à goûter la vie dans ce qu’il y a de plus charnu. Ceci dit, l’ensemble du visage de cette belle dame qui vit une maturité épanouie et généreuse ne semble pas avoir suivi cette maturation des traits qui qualifie les quatre âges de la vie de l’enfance à la vieillesse. C’est comme si le corps avait fleuri et que le visage était resté relativement en bouton et proche des valeurs caractéristiques de l’enfance: l’imagination, le fantasme, la sensualité, l’extraversion, l’adhésion au réel immédiat, et un sens esthétique inné hors convention.

Une enfance prolongée
Chaque être humain passe obligatoirement sa vie par ce registre des quatre formes fondamentales. Le premier, l’enfance qui dilate les chairs, les infiltre d’eau, les arrondit, et pousse les sens à s’ouvrir considérablement au monde extérieur. Puis à l’adolescence, le visage s’allonge, forme sa musculature et les signaux sexuels morphologiques secondaires apparaissent, et à la maturité, une certaine organisation des traits, offrent le maximum de structures osseuses et musculaires dans ceux-ci avant que le visage ne se dessèche par l’aridité de la vieillesse qui introvertit, amenuise, creuse, et ride, ultime étape avant l’état sans chair. Ici, Isabelle Adjani révèle ce visage encore plein, dont la formation en expansion aux yeux parfois étonnés, et au caractère d’enfance toujours présent alors qu’elle se trouve dans la maturité. Pour bien comprendre ce mécanisme, si l’on voit l’évolution du visage de Simone Veil, c’est quasiment le contraire qui s’est produit par son histoire: un excès de maturité trop tôt vécu. Voilà donc bien une clé du caractère d’Isabelle Adjani car on sait que plus on est souple, plastique, réceptif, ouvert, sociable et dépendant affectivement, plus on a de chances de jouer à la perfection de multiples rôles différenciés en incarnant d’autres formes de personnalité qui trouveront refuge dans l’aptitude d’Isabelle Adjani à les incarner.

Le mariage de l’Afrique du Nord et de l’Allemagne
Si l’on s’amuse à masquer le bas du visage d’Isabelle Adjani, on se trouve plutôt en Allemagne, et si on en masque le haut, on se trouve plutôt en Afrique. Echappe-t-on à son destin? Jusqu’à un certain point de l’avoir reconnu comme étant les forces inhérentes en soi et de savoir les utiliser, les marier et les transformer en un mouvement unique et singulier; c’est ce qu’a fait certainement Isabelle Adjani. Elle ne peut néanmoins échapper à d’intenses contradictions entre le froid et le chaud, entre le bleu nuit et l’or des étoiles, et tout ce qu’il y a de contrastes en elle de caractères collectifs très opposés. En général, un métissage quel qu’il soit augmente les potentialités passionnelles car s’il faut réunir en soi une logique d’ouverture au monde sensuelle, chaude, orale, et libérée, avec une rigueur, une discipline, une réflexion hautement organisée, une technicité invasive, cela ne peut être sans conflits intérieurs qui serviront de source à évoluer mais qui pourront déstabiliser son entourage comme elle-même. Son dernier film à ce sujet, elle qui fut royale dans la reine Margot, et qui incarnait tant de diversité, révèle là encore quelque chose d’autre dans «la jupe» qui sûrement n’est pas séparé de cette synergie avec l’Afrique et avec l’ordre germanique de l’Europe qui précisément fait confronter d’une manière exogène ce qui déjà pulse en elle par l’héritage de sa nature. Sûrement que cela apporte quelque chose par son talent et nous ne nous substituerons pas aux critiques de cinéma, mais il est certain que son corps et son visage de par l’origine même qui a généré cette esthétique, était bien placé et bien construit pour non seulement jouer un rôle mais libérer un message contemporain dont on a sûrement bien besoin encore quant au mariage du Sud au Nord.



Soyez le premier à donner votre avis!


22.04.2013 1er Mai, faîtes du travail à l’école hôtelière de Genève ??
29.11.2012 Hautes écoles sans obstacles
09.10.2012 Albert Hofmann, découvreur du LSD
08.03.2012 En Mémoire de Josette Herbert-Perelli
29.12.2011 Genevois Pluriels...
27.12.2011 Un établissement où il fait bon vivre
27.10.2011 Jean-François Kahn
26.10.2011 Beauté au pouvoir, pouvoir de la beauté
16.06.2011 Laure Adler
08.04.2011 Jean-Jacques Bourdin, célèbre journaliste de Francophonie
07.04.2011 En cuisine, rien de pire que la routine!»
04.02.2011 Stephen Smith...
02.02.2011 Quelques facettes cachées...
31.12.2010 Un homme serein qui cultive la joie
27.12.2010 Réponse en question à Noël Constant
26.11.2010 Découvrez la nouvelle affiche Paleo
17.11.2010 Il faut savoir redonner une part de ce que l’on a reçu
15.11.2010 3 Questions à Claude Membrez
25.10.2010 Etienne Krebs de l’Ermitage à Montreux-Clarens
24.09.2010 La passion au service des autres
03.08.2010 Jean-Claude Kaufmann , enquête sur le sex@amour
27.07.2010 Dr Jacky Israël
19.07.2010 Jean-Michel Mascherpa
16.06.2010 Christopher Wasserman
15.06.2010 Laurent Gounelle
08.06.2010 Les Midis de l'Europe
07.06.2010 Les paradoxes du métissage
17.05.2010 Matthieu Ricard, scientifique et moine bouddhiste
14.05.2010 Grock, un clown de génie
14.05.2010 «Faire rire, c’est du sérieux!»
13.05.2010 Alexandre Jardin
19.04.2010 Isabelle Adjani
16.04.2010 Trinh Xuan Thuan
13.04.2010 La plage de tous les Genevois !
18.03.2010 Un tigre du vent d’Est
15.03.2010 «MA PLAGE»
04.03.2010 Pionnier des fenêtres en plastique
04.02.2010 En toute transparence !
03.02.2010 L’OCG est monté en Super League!
25.01.2010 Le premier Métier Passion
14.12.2009 On squatte le Grü!
23.11.2009 Les internés russes en Suisse (suite)
23.11.2009 Les internés russes en Suisse
20.11.2009 Le combat de ma vie contre la PKD
19.11.2009 Mes racines au cœur de la ville
26.10.2009 CLINT EASTWOOD...
23.10.2009 Ma cuisine parle pour moi
22.10.2009 Conférence à la Faculté de Médecine
22.10.2009 Le Prince des Capucines
20.10.2009 Marc A. Hayek
23.09.2009 Véronique Jannot: l'interview
23.09.2009 Sarah Marquis, marcheuse de charme
22.09.2009 Les 3 visages de Monica Bonfanti
22.09.2009 Nature Artistique
18.09.2009 le client est roi
01.09.2009 Conférence à l'Unige
28.08.2009 Création d’un centre de calcul
20.08.2009 Cycle de conférences
05.08.2009 Un albatros aux ailes électriques
31.07.2009 Avocats et associés...
30.07.2009 D. Gauthier «cuisinier de l’année»
15.06.2009 Un grand loup de scène
13.06.2009 Le rêve de l’homme-oiseau
12.06.2009 La tuberculose, cette ennemie
13.05.2009 Promouvoir Genève
10.05.2009 Quand Michelle rencontre Carla
10.05.2009 Luminita Anghel
01.05.2009 Une journée dans la vie de Calvin
29.04.2009 Conférence de M. Amin Maalouf
23.04.2009 Une journée dans la vie de Calvin
22.04.2009 Croissance, crise et inégalité
21.04.2009 Le développement durable
20.04.2009 Site du temple de Saint-Gervais
19.04.2009 Une journée dans la vie de Calvin
14.04.2009 Programme de la Maison kultura
11.04.2009 La Prairie à Yverdon-les-Bains
11.04.2009 Ardeshir Zahedi, gendre du Shah
10.04.2009 Boris Mange, Suisse de Sibérie
03.04.2009 Les crimes d'honneur
03.04.2009 Les questions religieuses à l'école
31.03.2009 Vente aux enchères chez Sotheby’s
30.03.2009 La religion dans l'école laïque
23.03.2009 Regards d'Emotions
22.03.2009 Lecture de Philippe Vasset
19.03.2009 Naturalisation et intégration
18.03.2009 Regards d'Emotions
17.03.2009 Dominique Wavre à hepia
17.03.2009 Lecture de Philippe Vasset
15.03.2009 Prostitution et migration
11.03.2009 Le véritable Calvin
11.03.2009 Prostitution et migration
11.03.2009 Débat exposition Stigmates
11.03.2009 Bijoux Aristocratiques
09.03.2009 Louise Arbour à l'UNIGE
08.03.2009 Gilles Dupont, Auberge du Lion d’Or
06.03.2009 Promex, Manager d’idées
06.03.2009 Pierre Landolt
04.03.2009 Louise Arbour à l'UNIGE
04.03.2009 A la recherche du Calvin véritable
03.03.2009 Boris Cyrulnik à l'UNIGE
23.02.2009 Lectures croisées
21.02.2009 Au temps de Calvin
15.02.2009 Journal de Genève en ligne
10.02.2009 Journal de Genève en ligne
29.01.2009 Gérard Rabaey, Le Pont-de-Brent
26.01.2009 Geneva Palexpo
13.11.2008 Beaulieu reçoit Thierry Janssen
16.10.2008 Le bonheur n’est pas si simple…
14.10.2008 Jean Calvin, le réformateur
12.10.2008 La musique, ce chemin d’unité !
11.10.2008 Enzo, média actif !
17.09.2008 Au secours...Je suis exploitée...!
15.09.2008 Ecologie: passion devenue métier!
15.09.2008 L’artisan de l’étoile filante
10.05.2008 ASED: l’enfance se réveille
03.04.2008 Obama, un charisme pur et dur
06.03.2008 Un jardin ouvert sur le monde
06.03.2008 Olivier Bernheim à Raymond Weil
18.12.2007 la vie, c’est la mer changeante!
21.08.2007 Groupe Maus Frères?
24.04.2007 Présentation vote en ligne
29.03.2007 Focus sur la propriété intellectuelle
19.02.2007 Nouvelles analyses PIB
04.01.2007 Piramédia
19.10.2006 ENTRETIEN EXCLUSIF!
19.09.2006 Je suis un Migrosaure
14.07.2006 Les Fêtes de Genève "à coeur ouvert"
12.07.2006 Auteurs primés
11.07.2006 A la rencontre des chefs!
29.06.2006 Des Genevois dans la course!
 
Domaine des Abeilles d'Or




Ecole Hôtelière de Genève




G. Constantin SA




International University in Ge...




Geneva Palexpo