Publicitéx
Automoto


Un marché moto en croissance de 13,1% !

La météo printanière et automnale douce et ensoleillée a dopé le marché des deux-roues, qui a progressé de 7,7 %. Les ventes de motos ont même fait un bond de 13,1 %.

Après un printemps très prometteur, le temps pluvieux du cœur de l’été a atteint quelque peu le moral des importateurs et commerçants de l’industrie des deux-roues, qui craignaient un effondrement des ventes. Heureusement, c’est le contraire qui s’est produit grâce à une météo extrêmement clémente pendant la seconde quinzaine d’août et en septembre.

Marché de la moto: bonnes ventes, bon taux d’occupation des ateliers
La bonne santé des affaires dans le domaine des ventes de deux-roues dépend évidemment beaucoup des caprices de la météo. Une fois de plus, il se vérifie que le beau temps incite les motards à sortir et stimule les ventes de machines neuves. De plus, l’évolution du taux de change de l’euro a donné lieu à diverses promotions et autres réductions de prix. Cela étant, le taux d’occupation des ateliers a atteint un niveau élevé lui aussi. L’entretien, les réparations et la vente de pièces de rechange sont un élément important de ce commerce dont le chiffre d’affaires est directement lié aux kilométrages parcourus par la clientèle, et le bel automne a eu les conséquences espérées en termes de taux d’occupation des ateliers de réparation.

1,9 % de croissance pour les scooters, mais 10 % pour les modèles électriques
Les ventes de scooters neufs ont totalisé 18'198 unités pour les modèles équipés d’un moteur à essence et 991 unités pour les modèles électriques, ce qui représente une progression respective de 1,9 et 10 % par rapport à la période correspondante de l’année dernière. Le marché des scooters électriques progresse de façon continue, même s’il reste encore modeste par rapport à celui des scooters «normaux».

Les femmes découvrent la moto et le scooter
Selon les marques, entre 8 et 12 % des 390'000 motos immatriculées en Suisse sont pilotées par des femmes. Pour les scooters, la proportion est de 25 %. Question d’émancipation, mais la maniabilité des machines modernes, leur simplicité d’entretien et le plaisir de conduire soi-même un deux-roues jouent également un rôle dans la féminisation croissante de la clientèle.

Office suisse de conseil pour deux-roues
Plus d'informations en ligne :
Rédigé le 14.10.2011 | Joëlle Gilliéron


Donnez votre avis

Les commentaires sont modérés, merci de patienter avant la parution sur le site !

Validation
10 - 1 = 

Automoto