Publicitéx
Automoto


Salon de Détroit 2008

Au Salon de Détroit 2008, Audi révolutionne la classe de prestige en présentant le premier Diesel douze cylindres implanté dans une routière hautes performances. Le TDI V12 de 6 litres propulse un concept dérivé de l’Audi R8. Cet organe développe 500 puissants Ch et un couple de 1 000 Newton-mètres. De par cette nouvelle propulsion, Audi ouvre un nouveau chapitre de la technologie Diesel. Fort des compétences Audi en matière de compétition automobile, le concept R8 V12 TDI, peint en «Gracesilber» mat, incarne le summum de la dynamique routière conjugué à une avancée technologique pionnière et un design fascinant.

Le V12-TDI est un proche dérivé du moteur implanté sur l’Audi R10, deux fois championne au Mans. Ces aptitudes routières à elles seules catapultent l’Audi R8 au firmament des voitures super-sportives. Elle réalise le sprint de 0 à 100 km/h en 4,2 secondes seulement, sachant que sa vitesse culmine nettement à plus de 300 km/h. Le couple maximal est atteint dès 1 750 t/mn, d’où une réponse inégalée même dans cette catégorie.

Bien que s’inscrivant dans les rangs de la famille des moteurs en V signés Audi, le nouveau V12-TDI présente un angle d’ouverture des bancs de cylindres de 60 degrés. L’un de ses points forts est la structure innovante de l’entraînement par chaîne incluant les deux pompes haute pression de nouvelle génération dans le système d’injection Common Rail.

La sonorité du moteur est à elle seule enthousiasmante même si elle est évidente sur une voiture de sport de cette envergure: discrétion et onctuosité caractéristiques de ce type de construction révélant toutefois un certain volume et une harmonique agressive. Le douze cylindres ne se cache pas de ses performances.
Plus d'informations en ligne :
Rédigé le 15.01.2008 | Joëlle Gilliéron


Donnez votre avis

Les commentaires sont modérés, merci de patienter avant la parution sur le site !

Validation
2 + 10 = 

Automoto