Publicitéx
Automoto


Le Mans: défi Peugeot

En seulement un an et demi, Peugeot a relevé un fantastique challenge en concevant une voiture, de A à Z, capable de faire face à une concurrence désignée comme la référence de l’endurance. Le 14 juin, 531 jours exactement après son premier roulage du 31 décembre 2006, la 908 HDi FAP tentera d’atteindre l’objectif prioritaire 2008 : gagner les 24 Heures du Mans.

Les trois Peugeot 908 HDi FAP s’élanceront des trois premières places de la grille de départ des 76e 24 Heures du Mans, dont le coup d’envoi sera donné samedi à 15h. Pour la seconde année consécutive, la Peugeot 908 HDi FAP n°8 (Lamy/Sarrazin/Wurz) partira en pole grâce à un chrono époustouflant de 3’18’’513 réalisé par Stéphane Sarrazin mercredi soir. La Peugeot 908 n°7 (Gené/Minassian/Villeneuve ) partira elle aussi depuis la première ligne, alors que la troisième voiture du Team Peugeot Total pilotée par Montagny/Zonta/Klien est qualifiée en troisième position. Les trois Peugeot 908 HDi FAP devancent leurs principales concurrentes de plus de 3 secondes.

« La voiture était très performante en configuration course et j’ai bénéficié d’un tour relativement clair », confiait Stéphane Sarrazin après son tour à 247,160 km/h de moyenne. « Nous avions bien travaillé sur la voiture et je suis très satisfait des réglages de course qui conviennent également à mes deux équipiers Pedro et Alex. A nous désormais d’analyser toutes les informations et de trouver le bon rythme pour la course. » Vingt minutes après l’exploit de son équipier, Franck Montagny (Peugeot 908 HDi FAP n°9) réalisait le deuxième meilleur temps à seulement 169/1000° de seconde de la pole, alors que Nicolas Minassian (Peugeot 908 HDi FAP n°7) complétait le tir groupé de Peugeot. Comme un symbole, les trois Peugeot 908 HDi FAP étaient passées sous la barre mythique des 3’21’’20, le meilleur chrono établi par la Peugeot 905 en 1992.

La deuxième séance d’essais qualificatifs, jeudi soir, fut mise à profit par l’équipe Peugeot Total pour travailler sur le set-up et récolter des informations importantes pour la course « En dehors de la course elle-même, nous n’avons la possibilité de rouler sur ce circuit de 13,629 km que deux fois par an : la Journée Test et les séances qualificatives », explique Bruno Famin, Directeur technique de Peugeot Sport. « Aujourd’hui, notre objectif était de faire du roulage sur un rythme soutenu et raisonnable en espérant que la piste reste sèche car nous avions déjà roulé sous la pluie début juin ». Au cumul des deux séances, les Peugeot 908 HDi FAP n°7 et 8 ont bouclé respectivement 91 et 76 tours, mais la Peugeot 908 HDi FAP n°9 pilotée par Ricardo Zonta fut percutée par une voiture concurrente aux Virages Porsche. « J’étais en train d’effectuer une série de tours réguliers pour travailler sur le set-up de course et je suivais une Audi quand nous sommes arrivés sur une Courage dans les Virages Porsche. Dans une courbe à gauche, son pilote s’est déporté sur la droite pour laisser passer l’Audi et je voulais en profiter pour le doubler également, mais il m’a touché à l’arrière droit et ça m’a envoyé tout droit dans le mur. Ne m’a-t-il pas vu ou a-t-il eu un problème ? Je ne sais pas, mais c’est dommage pour le reste du programme de ce soir », racontait Ricardo Zonta.
Plus d'informations en ligne :
Rédigé le 13.06.2008 | Joëlle Gilliéron


Donnez votre avis

Les commentaires sont modérés, merci de patienter avant la parution sur le site !

Validation
8 + 2 = 

Automoto