Publicitéx

Attentats suicides, nouvelle arme de guerre ?

Le Global Studies Institute (GSI) de l'Université de Genève (UNIGE) organise, dans le cadre du Global Security Forum, un colloque sur le thème « Kamikaze - arme de guerre », en présence de nombreux experts issus des domaines académiques, politiques et de la sécurité. Les attentats suicides, à l'image de ceux perpétrés par les kamikazes de l'armée japonaise durant la Seconde Guerre mondiale, par l'Etat Islamique au Moyen-Orient ou par Boko Haram en Afrique, sont le plus souvent organisés par des groupes militaires ou paramilitaires. Ce colloque fera le point sur les diverses dimensions de cette arme de guerre et s'interrogera sur son utilisation actuelle.

Le colloque débutera par un volet politique, en présence notamment du Conseiller fédéral Guy Parmelin, chef du Département de la Défense, de la Protection de la Population et des Sports (DDPS) de la Confédération suisse, ainsi que du Conseiller d’Etat Pierre Maudet, chef du Département de la Sécurité et de l’Economie (DSE) de la République et canton de Genève.

Les débats se focaliseront ensuite sur trois axes. Dans le premier, les discussions porteront sur les racines historiques des attaques suicide. Les intervenants aborderont les diverses stratégies de l'action violente, les questions éthiques et morales, les kamikazes japonais ou encore l'histoire militaire.

Le second axe se concentrera sur le suicide en tant qu'arme de guerre au Moyen-Orient. Des cas plus spécifiques seront analysés comme les talibans en Afghanistan, les Tigres tamouls au Sri Lanka, Boko Haram au Nigeria. Parallèlement, le rôle des femmes djihadistes sera abordé.
La dernière session se concentrera sur le suicide en tant que moyen du terrorisme global. Michael Lauber, Procureur de la Confédération suisse, parlera des moyens mis à disposition de la justice pour lutter contre le terrorisme. Il expliquera comment la Suisse traite du danger d'attentat et du retour des présumés djihadistes partis au front. André Duvillard, Délégué au Réseau national de sécurité, abordera les ressources dont disposent les policiers aux niveaux cantonal et fédéral. En s'appuyant sur la jurisprudence, Frédéric Bernard, avocat et chargé de cours au GSI, donnera un éclairage juridique et détaillera les différentes façons dont les terroristes ont été condamnés. La journée se terminera avec une analyse du terrorisme, appréhendé comme une forme d'exutoire et de reconquête identitaire.

Le prrogramme complet est disponible ici.

Global Security Forum 2017 –Colloque "Kamikaze - arme de guerre"
le mardi 21 mars, de 10h à 17h
Uni Bastions, salle B106
entrée libre, dans la limite des places disponibles
Rédigé le 17.03.2017 | L' Extension


Donnez votre avis

Les commentaires sont modérés, merci de patienter avant la parution sur le site !

Validation
7 - 8 =