Publicitéx
Climat


Question climatique : Twitter contre la science ?

La question des changements climatiques, certainement l’une des principales préoccupations environnementales de ces trois dernières décennies, a révélé le clivage grandissant entre une science se voulant rigoureuse d’une part, et de nombreuses dissensions exprimées par des représentants du monde politique, économique et du grand public d’autre part. Depuis une dizaine d’années, le phénomène s’est amplifié avec l’avènement des réseaux sociaux et de l’information instantanée de l’Internet. Aujourd’hui, des tweets de 140 caractères ont, dans l’esprit de trop nombreuses personnes, autant de poids que des décennies de recherche fondamentale. Les scientifiques eux-mêmes ne sont pas toujours au-delà de tout reproche : souvent élitistes, parfois trop alarmistes, nombreux sont les chercheurs qui peinent à répondre correctement aux questions légitimes du public.

Le lundi 12 juin à 18h30 (Auditoire A300, Sciences II), le professeur Martin Beniston, directeur de l’Institut des sciences de l’environnement de l’Université de Genève (UNIGE), présentera sa leçon d’adieu intitulée « Les réseaux sociaux vont-ils détrôner la réflexion scientifique sur la question climatique ? ». Il reviendra sur certains aspects du climato-scepticisme, parfois ancrés dans une rhétorique scientifiquement non fondée, souvent influencée par de puissants lobbies. D’une stratégie cherchant à semer le doute jusqu’aux insultes et menaces proférées à l’encontre des chercheurs, le climato-scepticisme a réellement freiné le monde politique dans sa quête d’une solution urgente à la question climatique. Martin Beniston se penchera également sur certains travers du monde académique ultra-compétitif d’aujourd’hui qui, notamment par la course aux publications, ne donne plus le temps aux chercheurs de simplement réfléchir de manière pondérée à leurs domaines.

Dans la dernière partie de son exposé, Martin Beniston fera un bref inventaire des défis scientifiques qui attendent les jeunes générations de chercheurs. Car la question climatique ne se résume pas seulement à une perturbation d’un élément de la physique de notre planète. Les nombreuses implications du climat pour l’environnement naturel et pour de multiples secteurs économiques et sociaux font de ce domaine un point de convergence unique pour entreprendre des recherches réellement pluridisciplinaires. Retrouvez plus d’informations ici.

Leçon d'adieu du professeur Martin Beniston: "Les réseaux sociaux vont-ils détrôner la réflexion scientifique sur la question climatique ? "
le lundi 12 juin à 18h30,
auditoire A300, Sciences II

la conférence sera suivie d'un apéritif dînatoire

entrée libre, dans la limite des places disponibles

Rédigé le 06.06.2017 | L' Extension


Donnez votre avis

Les commentaires sont modérés, merci de patienter avant la parution sur le site !

Validation
8 - 5 = 

Climat