Publicitéx
Santé


Le Dr Pierre Bize, l’un des rares spécialistes de radiologie interventionnelle en Suisse rejoint la Clinique de Genolier

La Clinique de Genolier a le plaisir d’annoncer l’arrivée du Dr Pierre Bize, spécialiste de radiologie interventionnelle, une discipline médicale récente à la croisée des chemins entre la radiologie, l’imagerie, la chirurgie, l’oncologie et l’urologie. Méconnus du grand public, ces traitements forcent néanmoins le respect au vu de leur efficacité et de leur surprenante innocuité.

Qu’est-ce que la radiologie interventionnelle (RI) ?

La radiologie interventionnelle est une spécialité médicale récente qui concerne à la fois la radiologie et des disciplines telles que la chirurgie, l’oncologie et l’urologie principalement. Cette discipline comporte l’immense avantage de réaliser des interventions minimalement invasives, guidées par l’imagerie. Véritable complément à la chirurgie dans certaines pathologies, elle offre de nouvelles solutions qui n’étaient jusque-là impossibles à entreprendre, ni en radiologie, ni dans les autres spécialités médicales. De l’oncologie à la chirurgie, voici quelques-uns des traitements où son application est inestimable :

Stopper l’hémorragie

La RI permet d’arrêter les saignements des patients en colmatant de l’intérieur les vaisseaux qui saignent avec moins de complications. Elle traite en outre les hémorragies, ce qui est précieux en postopératoire. Nul besoin d’opérer à nouveau le patient pour stopper le saignement.

Pathologies tumorales

Pour détruire des tumeurs, la RI emploie des techniques percutanées qui atteignent les tumeurs avec des sondes en utilisant l’imagerie médicale : scanners, IRM, ultrasons. Le but étant de localiser la tumeur et d’y insérer des sondes pour la détruire. Dans ce but, on utilise soit la chaleur émise par les radiofréquences ou des micro-ondes. De ce fait on brule la tumeur de l’intérieur.

A contrario, on peut également utiliser des sondes qui congèlent les tissus à -80 C. Le liquide gèle dans les cellules et celles-ci éclatent. On détruit ainsi les tumeurs, sans pratiquer d’opération ou d’incision sur le malade avec une efficacité qui est, dans les cas bien choisis, équivalente à la chirurgie.

La RI offre aussi parfois des guérisons complètes pour des tumeurs jugées jusqu’ici incurables. Par exemple, il est possible d’injecter des particules radioactives dans une tumeur qui vont irradier celle-ci de l’intérieur et finalement la détruire, quel que soit son type. C’est ce qu’on appelle la radio-embolisation, une technique très bien tolérée par les patients. Une autre technique très prometteuse est d’injecter dans les tumeurs des virus modifiés qui vont s’attaquer exclusivement aux cellules tumorales. Bien entendu, le virus est modifié de manière à qu’il ne puisse pas se développer dans des cellules saines.

Calculs et voies biliaires

La RI s’utilise aussi dans les pathologies biliaires, les calculs ou les obstructions des voies biliaires. On s’immisce dans les voies biliaires pour les désobstruer comme on le fait pour un vaisseau, et on peut ainsi casser les calculs et les éjecter sans opération.
Rédigé le 13.01.2017 | L' Extension


Donnez votre avis

Les commentaires sont modérés, merci de patienter avant la parution sur le site !

Validation
1 + 6 = 

Santé