Publicitéx
Insolite


Donald Trump, signe de l'année 2016 !

Pour la première fois, la Fédération suisse des sourds SGB-FSS a élu le signe de l’année. Aux côtés des nouveaux signes attribués pour Guy Parmelin, Airbnb, vegan et mondialisation, c’est celui de Donald Trump qui s’est imposé. A relever que chaque année, près de 250 nouveaux signes viennent compléter le lexique de la langue des signes. Il est régulièrement question du mot de l’année, des nouvelles expressions utilisées par les jeunes… Il était donc grand temps d’introduire le signe de l’année !

La tâche d’élire ce signe a été confiée au centre de compétence de la langue des signes de la Fédération suisse des sourds SGB-FSS en collaboration avec les commissions du lexique de langue des signes des différentes régions. En effet, les nouveaux signes peuvent varier selon les régions linguistiques. En Suisse romande, ce sont ainsi les signes Donald Trump, Guy Parmelin, Airbnb, mondialisation et vegan (vidéo en langue des signes ICI) qui ont été mis en concurrence.

En Suisse romande, comme d’ailleurs dans les deux autres régions, c’est le signe de Donald Trump qui s’est imposé. Membre du jury et responsable de campagne à la Fédération suisse des sourds SGB-FSS, Christian Gremaud a expliqué: «Décisive a été la simplicité du signe qui reprend le mouvement de la mèche de cheveux de Trump et le fait que ce signe s’est imposé très rapidement dans toute la Suisse. De plus, ce signe est tout à fait compréhensible par les personnes entendantes.»

Afin de ne plus devoir les épeler à l’aide de l’alphabet manuel, de nouveaux signes émergent régulièrement lorsque de nouveau termes ou noms sont répandus par les médias. Dès qu’un terme est beaucoup utilisé, les sourds commencent à chercher un signe pour le représenter. Si le signe est approuvé et se répand dans la communauté, alors, il est ensuite ajouté dans le lexique comme standard. Chaque année, environ 250 nouveaux signes s’ajoutent au lexique. Une commission d’experts mélangeant des enseignants, des linguistes et des chercheurs est responsable de décider quels termes sont ainsi admis chaque année.
Rédigé le 15.12.2016 | L' Extension


Donnez votre avis

Les commentaires sont modérés, merci de patienter avant la parution sur le site !

Validation
1 + 3 = 

Insolite