Publicitéx
Energie


Avec des résultats positifs, SIG poursuit son désendettement

En 2016, SIG réalise un bénéfice net consolidé de 89 millions de francs contre une perte de 40 millions de francs lors de l’exercice précédent. Ce résultat est lié à une gestion saine ainsi qu’aux résultats positifs des sociétés dont elle est actionnaire. Le chiffre d’affaires est resté stable à un milliard de francs. SIG poursuit son désendettement et continue à investir, notamment dans les réseaux thermiques renouvelables.

Le chiffre d’affaires non consolidé de SIG s’élève à 1,026 milliard de francs et son résultat de gestion à 58 millions. Le bénéfice net consolidé se monte à 89 millions. Ce montant s’explique par les résultats positifs des participations de SIG, notamment dans EOSH, par les performances opérationnelles et par la maîtrise des charges d’exploitation. Le programme de réduction des coûts de l’entreprise, appelé « Leviers de performance », qui vise à économiser 30 millions de francs d’ici 2020, a porté ses fruits. SIG a réduit ses coûts de 6 millions de francs l’an dernier et de 8,2 millions depuis deux ans.

SIG continue son désendettement amorcé en 2015. L’an dernier, sa dette a diminué de 104 millions de francs. Elle passe à 708 millions de francs.
« Cela démontre l’amélioration de la capacité d’autofinancement de SIG et son aptitude à honorer ses engagements financiers comme la caisse de pension », souligne Michel Balestra, Président du conseil d’administration de SIG.

Les investissements de SIG en 2016 se montent à 173 millions. Ils ont été principalement alloués à l’entretien, à la fiabilité et à la sécurité des réseaux, pour un montant de 94 millions. En 2016, 34 millions ont été investis dans la thermique, dont 17 millions pour GeniLac, un réseau thermique renouvelable au centre-ville qui puise l’eau du lac Léman pour chauffer et refroidir les bâtiments. Six millions ont été investis dans la géothermie et le développement photovoltaïque.

Ces investissements s’inscrivent également dans le long terme, comme le souligne Christian Brunier, Directeur général de SIG : « Les économies d’énergies, ?1,5% de consommation en 2016, ainsi que la thermique renouvelable sont autant de programmes d’investissements qui bénéficient à toute l’économie genevoise et qui font de Genève et donc de SIG une référence en matière de renouvelable. Depuis le 1er janvier, SIG distribue aux ménages genevois une électricité 100% renouvelable. »

En 2016, SIG a versé 70 millions de francs de redevance à ses propriétaires, soit les communes genevoises et l’Etat. La convention d’objectifs qui lie SIG à l’Etat depuis bientôt deux ans a permis d’améliorer encore les bonnes règles de gouvernance. Cette convention établit les tâches d’intérêt public, là où SIG investit sans avoir de critères de rentabilité à court terme.

Rapport annuel 2016 de SIG : http://www.sig-ge.ch/investisseurs
Rédigé le 04.04.2017 | L' Extension


Donnez votre avis

Les commentaires sont modérés, merci de patienter avant la parution sur le site !

Validation
6 + 3 = 

Energie