Publicitéx
Economie


L’indicateur avancé de l’économie genevoise s’inscrit dans un nouveau partenariat

L’indicateur avancé, bien connu des utilisateurs de la statistique publique cantonale, s’inscrit désormais dans un nouveau partenariat avec la Chambre de commerce, d'industrie et des services de Genève (CCIG), l’Université de Genève et la Haute école de gestion (HEG). Il devient ainsi l’indicateur avancé IREG-CCIG-OCSTAT (ICO) de l’économie genevoise.

L’Institut de recherche appliquée en économie et gestion (IREG), institut commun à l’Université et la HEG, assume la responsabilité méthodologique de l’indicateur et en assure le calcul mensuel. La CCIG finance ce calcul depuis le 1er janvier 2017. L’office cantonal de la statistique (OCSTAT) diffuse l’indicateur et en commente régulièrement l’évolution, notamment dans les Reflets conjoncturels, sa publication trimestrielle sur la situation économique.

Construit sur la base de l'évolution de diverses séries statistiques, l’indicateur permet d'anticiper l'évolution conjoncturelle à Genève de quelques mois. Créé en 1997, sous le nom d’indicateur avancé LEA-Pictet-OCSTAT, il continue de remplir son office grâce à une nouvelle marraine, la CCIG, et un nouveau producteur, l’IREG, lequel reprend les activités assurées auparavant par le Laboratoire d’économie appliquée (LEA), de l’Université de Genève.

La prochaine diffusion de l’indicateur est prévue à la fin du mois de février. L’ICO fait actuellement l’objet d’une révision. Il convient en effet de réexaminer périodiquement cet instrument en vue d’assurer sa qualité.
Rédigé le 21.02.2017 | L' Extension


Donnez votre avis

Les commentaires sont modérés, merci de patienter avant la parution sur le site !

Validation
3 + 8 = 

Economie