Publicitéx
Chronique


Genève, parce que les roses…

Avec l’été, sans doute grâce à la chaleur et la luminosité de ses longs jours, l’humeur est plus… rose, vous l’aurez remarqué. Laissez-moi vous conter une jolie histoire…

Après la 2ème guerre mondiale, la Ville de Genève, pour donner du travail aux soldats qui revenaient du front, eut l’idée de leur faire bâtir la Roseraie, au parc la Grange. En 1946, la Société Genevoise d’horticulture proposa d’y installer l’un des Concours Internationaux de Roses Nouvelles qui se créaient de par le Monde.

Une intéressante complicité était née. Genève est ainsi considérée depuis lors par les professionnels et les obtenteurs, c’est ainsi que l’on nomme les créateurs de Roses Nouvelles, comme l’une des places les plus professionnelles et les plus appréciées dans les milieux internationaux, juste derrière Paris (Bagatelle) qui talonne Baden-Baden.

Cette réputation nous la devons aux très impliqués et créatifs jardiniers du Service des Espaces Verts de la Ville. Sans eux et la volonté des magistrats qui donnent l’impulsion et les moyens de continuer ce bel ouvrage, aujourd’hui Guillaume Barazzone, rien ne pourrait exister.

Le 67ème Concours International de Roses Nouvelles s’est déroulé fin juin sous un soleil propice aux roses et aux coeurs. Il est désormais placé dans un concept global « Genève se met aux Roses », une nouvelle approche valorisant la rose, la nature en général et nos parcs en particulier. L’idée est d’en faire une fête assortie de plusieurs événements. Ce récent rendez-vous sur une dizaine de jours qui n’a pu vous échapper, chers lecteurs, propose des rendez-vous festifs et une attitude positive à partager, car la Rose est synonyme de courtoisie, de respect, de créativité...

Même deux symboles de Genève, l’horloge fleurie et le jet d’eau, se sont vêtus de roses et de rose pour la circonstance.

Vivement que « Genève se remette à nouveaux aux Roses » en 2015. En attendant, à toutes et à tous, au nom de l’équipe de l’Extension et du Cercle des Dirigeants d’Entreprises, je souhaite le plus rosé des étés !
Rédigé le 11.07.2014 | Enza Testa Haegi


Donnez votre avis

Les commentaires sont modérés, merci de patienter avant la parution sur le site !

Validation
9 + 9 = 

Chronique